Ah… ces autorités algériennes…

Ah… ces autorités algériennes…
0 commentaires, 07/12/2012, Par , Dans Chroniques

Les autorités algériennes ont, encore une fois, essayé de traficoter les mots et tricoter des phrases à leur convenance dans le traitement médiatique qu’elles ont réservé à la visite du Premier ministre tunisien à Alger, une visite pourtant inscrite sous le signe de l’économie, exclusivement ; les autorités algériennes ont donc vigoureusement milité pour choisir des mots, les sortir de leur contexte voire les reconstituer sous une autre forme, dans la volonté évidente de laisser croire à un changement dans l’attitude officielle de Tunis à l’égard de ce conflit artificiel qu’est celui du Sahara.

Et voilà donc que les médias inféodés au Front séparatiste du Polisario et aux autorités algériennes ont soigneusement altéré le propos du chef du gouvernement tunisien, en trafiquant ce qu’il fallait afin de semer la confusion et mettre dans la bouche du responsable que la Tunisie soutient la légitimité internationale dans la question du Sahara et que Tunis insiste pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes selon les principes internationaux. Pire encore, une autre action où les autorités algériennes excellent… aussitot après la sortie du chef du gouvernement tunisien du siège de l’Assemblée nationale populaire où il a été rendre une visite protocolaire – et qui semble résulter d’élections pas trop légales et légitimes – le président de cette association s’est empressé de publier un communiqué dans lequel il nous apprend à nous et à l’opinion publique régionale que les deux parties ont longuement discuté et sont convenues de respecter le droit des peuples… et la légitimité internationale… Et bien évidemment, cela relève du principe qui veut que « je m’adresse à toi tout en parlant en fait au voisin » !!

Méditons un peu tout cela : le Premier ministre tunisien rend une visite de courtoisie au parlement algérien et juste après, le plus impudemment du monde, le chef de ce parlement sort un communiqué unilatéral… Il est donc très clair que l’objectif recherché est de nuire aux relations entre Rabat et Tunis, après qu’Alger eût réussi à distiller son venin dans celles liant le Maroc à sa voisine la Mauritanie.

Mais, mais… les autorités algériennes n’ont-elles jamais dit qu’elles n’étaient pas concernées par « le conflit au Sahara occidental » ? Alors pourquoi diable l’Algérie tient-elle autant à ressortir à chaque fois cette affaire, et à se présenter comme partie dans ce conflit ?

Il ne fait pas de doute que les Marocains connaissent parfaitement la position de la Tunisie pour cette question, et donc il n’est nul besoin d’attendre de Tunis la publication d’un communiqué rectificatif car nous autres Marocains avons pris l’habitude de ce genre de comportement de nos voisins de l’Est… En revanche, notons que le responsable tunisien a évoqué avec ses hotes algériens le dossier de la réactivation de l’Union du Maghreb Arabe, sauf que la réponse est intervenue, injectant encore plus de venin dans les relations entre les différentes nations du Maghreb.

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *