Agadir : Heurts entre étudiants et policier lors d’une manifestation qui a mal tourné

Agadir : Heurts entre étudiants et policier lors d’une manifestation qui a mal tourné

Douze policiers ont été blessés et 21 personnes interpellées, mardi, à la suite d’incidents entre étudiants et forces de l’ordre sur un campus d’Agadir, une ville balnéaire dans le sud-ouest du Maroc, ont annoncé mercredi les autorités.

Les heurts ont éclaté lorsqu’un groupe d’étudiants originaire de Zagora (sud) a voulu entreprendre une marche devant la faculté des Lettres de l’Université Ibn Zohr, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué cité par l’agence officielle MAP.

Le motif de ce rassemblement n’est pas précisé mais, selon un journaliste sur place, les manifestants entendaient protester contre « la démolition de maisons » dans leur ville de Zagora.

Les forces de l’ordre sont intervenues « pour assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens » et sans « aucune force de violence », mais elles ont été la cible « de jets de pierre » par ce groupe « rejoint par d’autres étudiants », a avancé la DGSN.

Selon la même source, 12 policiers ont subi des « fractures et traumatismes » et 21 personnes ont été arrêtées pour « actes de violences » mais aussi « dégradation de biens privés et publics ».

Une voiture appartenant à un agent de sécurité a été fortement endommagé et une moto de la préfecture de police incendiée par ces étudiants, a notamment relevé la DGSN.

Des étudiants ont également été blessés, a affirmé le journaliste sur place, qui n’a toutefois pas été en mesure de fournir un chiffre précis.

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *