Affrontements entre manifestants et forces de l’ordre à Beni Bouayach.

Affrontements entre manifestants et forces de l’ordre à Beni Bouayach.

La nuit de jeudi à vendredi, comme la précédente, a été très chaude à Beni Bouayach. D’importants renforts de police ont été acheminés depuis Taza et Al Hoceima

et ont fait jonction hier dans cette petite localité du Rif où des affrontements très durs entre forces de l’ordre et manifestants ont fait des dizaines de blessés.

Ce matin, les affrontements continuaient entre la population locale, qui est venue soutenir les manifestants, et la police. Avec des comportements qui se répètent.

Selon le site rifain Arrifinu.net, comme à Taza, des domiciles et des commerces ont été saccagés gratuitement par les forces de l’ordre pour se venger de la population locale. Et, selon des témoins, une trentaine de manifestants ont été arrêtés.

Un témoin contacté par Demain signale que les forces de l’ordre ont insulté et tabassé des gens qui ne manifestaient pas. Quant aux manifestants, ils ont eu droit à brutalité quotidienne des forces de l’ordre dont la plupart des membres ne sont pas originaires de la région afin d’éviter des élans de sympathie envers les manifestants.

La section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Al Hoceima a dénoncé dans un communiqué le comportement des forces de l’ordre.

A l’heure où nous publions cet article, les affrontements continuent.

 par  Aziz Enhaili

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *