Abdelillah Benkirane : « La réforme de l’administration est tributaire de trois facteurs »

Abdelillah Benkirane : « La réforme de l’administration est tributaire de trois facteurs »

La réforme de l’administration est tributaire de trois facteurs, à savoir le changement de la mentalité des fonctionnaires, l’adhésion positive des citoyen et la mise en place des mécanismes nécessaires pour réprimer les abus, a affirmé mercredi à Rabat le chef de gouvernement, Abdelillah Benkirane.

M. Benkirane, qui répondait aux questions des députés de la majorité lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale du gouvernement, boycottée, pour la deuxième fois consécutive, par les partis de l’opposition, a ajouté que les fonctionnaires doivent être animés par l’esprit du service public et que les citoyens ne doivent pas rechigner à réclamer leurs droits reconnus et présenter, le cas échéant, des plaintes.

Lors de cette séance consacrée au thème « l’administration marocaine et les défis de servir le citoyen et l’entreprise », M. Benkirane a estimé que la situation actuelle de l’économie internationale et la course effrénée entre les pays afin d’améliorer leur compétitivité et leur attraction, ainsi que les revendications persistantes des citoyens, sont autant de facteurs plaidant pour l’adaptation de l’administration à la nouvelle réalité.

Les efforts déployés par les responsables, les hommes politique, les administrateurs et les fonctionnaires doivent s’orienter vers la consécration d’une administration moderne et efficace, a-t-il estimé.

Exposant les réalisations du gouvernement en matière de mise à niveau de l’administration et les mesures et projets en cours de réalisation, M. Benkirane a fait observer que l’Exécutif planche sur plusieurs démarches visant la consécration des principes de bonne gouvernance, notamment à travers l’élaboration du projet de loi relatif au droit à l’accès à l’information et d’une stratégie nationale intégrée en matière de lutte contre la corruption, soulignant que cette stratégie fera l’objet d’un dialogue national avant son adoption.

En parallèle, a-t-il ajouté, il a été procédé au lancement du programme national de sensibilisation aux dangers de la corruption afin d’assurer l’adhésion positive des citoyens à ce chantier, soulignant que le gouvernement est en train d’élaborer le projet de la charte nationale de décentralisation qui, basée sur une approche territoriale, vise la consolidation de la gouvernance territoriale, le développement des services administratifs et l’accompagnement de la régionalisation avancée.

Concernant la simplification des procédures, M. Benkirane a indiqué que le gouvernement adopte désormais une nouvelle approche basée sur un programme qui porte sur la simplification de 100 procédures administratives les plus utilisées, dont 70 concernent les citoyens et 30 les entreprises.

Ainsi, 43 mesures sont entrées déjà en vigueur dans la perspective d’atteindre 54 d’ici fin juin courant, alors que le reste sera adopté d’ici fin 2013.

Dans le domaine de l’urbanisme, M. Benkirane a fait remarquer qu’il a été procédé à la simplification des procédures relatives à l’octroi des autorisations de construire, la création de lotissements et de résidences immobilières et la délivrance de permis d’habitat, soulignant la publication d’un décret qui stipule la mise en place d’un guichet unique au niveau des collectivités, dont le nombre d’habitants dépasse 50.000 personnes.

Concernant les collectivités locales, il a été procédé à l’élaboration d’un guide de procédures administratives les plus utilisées, qui servira de référence en la matière, a-t-il ajouté, faisant savoir que ledit guide a été généralisé, dans sa version expérimentale, entre 2012 et 2013, au niveau des services de l’administration territoriale et des collectivités pour donner leur avis concernant ce document avant sa publication dans sa version finale au cours des prochains mois.

Un programme de modernisation des caïdats et annexes administratives a été mis en place et vise la qualification des ressources humaines, le renforcement des moyens d’actions à travers le réseau informatique et l’amélioration des conditions d’accueil des citoyens, a souligné le chef de gouvernement, observant que le programme concerne dans sa première phase 328 caïdats et annexes administratives.

Les groupes de la majorité ont, à cette occasion, appelé à davantage d’efforts en matière de lutte contre la corruption, à la simplification des procédures administratives et à la promotion des principes de mérite et d’égalité des chances.

Ils ont, également, insisté sur l’importance de l’élargissement des consultations au sujet des recommandations des assisses nationales de l’administration publique, le renforcement de la décentralisation et l’encouragement des fonctionnaires à exercer dans des régions lointaines.

Mots Clefs:
Benkirane

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *