Abdelilah Benkirane met en garde l’Europe contre les inégalités

Abdelilah Benkirane met en garde l’Europe contre les inégalités

Le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane a mis en garde lundi à Strasbourg contre un risque d' »explosion » sociale au sud de la Méditerrannée en raison de l’inégale répartition des richesses entre le sud et le nord.

« Les fruits du développement profitent toujours à une élite, et une partie de la population est abandonnée à elle-même, elle n’a rien » a analysé M. Benkirane dans un discours adressé « aux Européens », prononcé dans l’hémicycle du Conseil de l’Europe dans le cadre du Forum mondial de la démocratie.

« Chez vous, les gens forts ont beaucoup, et les autres un peu. Mais chez nous les gens forts ont tout, presque plus que les votres, mais ceux qui n’ont rien, ils n’ont rien. Quand il n’y a pas d’équilibre, ça finit par exploser », a ajouté le chef du gouvernement.

« C’est d’abord vous, avec les Etats-Unis, qui profitez de ce qui se passe dans le monde, des richesses qu’il y a dans nos pays », or « étant donné que ce n’est pas juste, ce n’est pas durable », a-t-il mis en garde.

Il a par ailleurs appelé les investisseurs européens à se comporter en « partenaires honorables » et à ne pas tourner le dos à son pays au moindre conflit social dans les entreprises où ils ont investi.

« Ce que j’entends sur les délocalisations, ça me fait rire », a-t-il dit avec ironie. Avant que les entreprises européennes ne commencent à se délocaliser au Maroc, « vous ne pouviez pas venir parce que ça vous arrangeait ». A contrario, aujourd’hui « chaque fois qu’il y a un petit son de cloche de grève, vous repartez », a résumé le chef du gouvernement.

« Nous on vit ça très mal, on veut avoir des partenaires honorables. Si vous êtes venus chez nous quand ça marchait bien, nous serions très confortés de vous voir rester avec nous, même si ça marche très mal », a-t-il poursuivi.

Dans son discours teinté d’ironie, M. Benkirane a souligné que les Marocains, et plus généralement les peuples arabes, ont été confrontés aux Européens à plusieurs reprises au cours de l’histoire récente.

« Messieurs les Européens que nous admirons, on se trouve à chaque fois en face de vous. Vous avez été nos colonisateurs, vous avez accompagné nos dictateurs, vous avez accueilli nos révolutionnaires, et aujourd’hui vous accueillez l’hiver du printemps arabe », a-t-il énuméré. « Je vous félicite parce que tout le monde trouve refuge chez vous d’une façon ou d’une autre ».

Pour M. Benkirane, un islamiste modéré parvenu au pouvoir à la faveur de réformes engagées par le roi Mohamed VI, « les peuples arabo-musulmans en ont marre que, en même temps que l’argent se trouve entre quelques mains, les libertés, les droits de l’homme, la démocratie sont bafoués tous les jours ».

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *