Abdelaziz Nouaydi renonce à la Légion d’honneur pour Gaza

Abdelaziz Nouaydi renonce à la Légion d’honneur pour Gaza

Le responsable d’une ONG marocaine a indiqué mercredi qu’il « renonçait » à recevoir la légion d’honneur, une haute décoration française, pour « protester » contre des propos de François Hollande sur l’opération israélienne en cours à Gaza.

« Je devais recevoir la légion d’honneur à l’automne. Mais, entre-temps, il y a eu l’attaque de Gaza par Israël et la position négative du président Hollande », a expliqué à l’AFP Abdelaziz Nouaydi, confirmant une information du site marocain Hespress.

Dans un communiqué publié le 9 juillet par l’Elysée, François Hollande avait condamné « fermement les agressions » contre Israël, estimant l’Etat hébreu fondé à « prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces », après un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Recevoir la légion d’honneur serait incompatible avec ce que je défends. Le communiqué de l’Elysée rompt avec l’équilibre qui a toujours caractérisé les relations entre la France et le monde arabe », a ajouté M. Nouaydi, fondateur d’Adala, association qui milite pour l’indépendance de la justice au Maroc.

Même si M. Hollande a par la suite rééquilibré sa position, en appelant notamment à la « retenue » et au cessez-le-feu, ses premiers propos ont fait l’objet de vives critiques, y compris au sein de la gauche française.

Contacté par l’AFP, l’ambassade de France à Rabat n’a pas souhaité commenter la décision de M. Nouaydi.

« Ma décision n’est pas contre la France, dont je respecte les valeurs et où j’ai beaucoup d’amis proches, mais contre la position négative de M. Hollande vis-à-vis de cette agression », a encore commenté le responsable associatif.

Le Maroc a « vivement condamné » le 11 juillet « l’escalade militaire (…) injustifiée et inadmissible » d’Israël, et plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche dernier à Rabat en solidarité avec les Palestiniens.

Mercredi, le royaume a annoncé le déblocage d’une nouvelle aide humanitaire à destination de la population de Gaza, après celle de cinq millions de dollars levée il y a une dizaine de jours par le roi Mohammed VI, président du comité Al Qods (Jérusalem, en arabe).

Le nouveau conflit dans la bande de Gaza a fait plus de 670 morts côté palestinien, principalement des civils, et 34, dont 32 soldats, côté israélien depuis son début le 8 juillet.

Mots Clefs:
Palestine

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *