19 interpellations dans les milieux de « l’islamisme radical » en France

19 interpellations dans les milieux de « l’islamisme radical » en France
0 commentaires, 30/03/2012, Par , Dans Monde

Dix-neuf personnes soupçonnées de liens avec l’islamisme radical ont été interpellées vendredi matin dans plusieurs villes en France, a annoncé le président français Nicolas Sarkozy.

« C’est en lien avec une forme de l’islamisme radical », a déclaré M. Sarkozy sur la radio « Europe 1 », précisant que « des armes, notamment des kalachnikov ont été saisies » lors de ces interpellations.

Ces interpellations ne sont « pas liées simplement » à l’enquête sur les tueries de Toulouse et Montauban, a ajouté le chef de l’Etat français.

Il a indiqué qu' »il y aura d’ailleurs d’autres opérations qui continueront et qui nous permettront également d’expulser du territoire national un certain nombre de gens qui n’ont, au fond, rien à y faire ».

Selon les médias français, « deux personnes ont été mises en examen » lors de cette opération menée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans le cadre d’une commission rogatoire d’un juge antiterroriste parisien.

Ces opérations interviennent huit jours après la mort du jihadiste franco-algérien Mohamed Merah, l’auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban qui ont fait sept morts.

Le président français a défendu les décisions prises à la suite de ce drame. « C’est notre devoir de garantir la sécurité des Français. Nous n’avons pas le choix. C’est absolument indispensable. Et c’est le premier travail du chef d’Etat que de protéger les Français », a-t-il dit.

Il est également revenu sur l’interdiction d’entrée en France de quatre prédicateurs étrangers invités par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). « Nous ne voulons pas que des gens qui pronent des valeurs contraires à la République soient invités sur notre territoire national », a-t-il ajouté.

Mots Clefs:
FranceIslam

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *